Quand passer le cap des injections

Publié le 30 septembre 2022 par le Dr Aimé Actualités

Véritable produit phare en médecine esthétique, l’acide hyaluronique est plébiscité pour ses propriétés revitalisantes et volumatrices, qui se montrent particulièrement efficaces dans le traitement des rides et des pertes de volumes affectant le visage avec le temps. Sa parfaite tolérance par l’organisme garantit un acte sûr et très peu contraignant, dont les effets présentent par ailleurs un intérêt préventif contre le vieillissement cutané.

Quand passer aux injections d'acide hyaluronique ? | Dr Aimé | Antibes

Qu’est-ce que l’acide hyaluronique en médecine esthétique ?

Présent à l’état naturel dans l’organisme, l’acide hyaluronique est une macromolécule qui joue un rôle essentiel à différents niveaux tissulaires. Son action est notamment primordiale dans l’hydratation de la peau et dans la bonne structuration de ses tissus.

En médecine esthétique, l’acide hyaluronique est utilisé sous forme d’injections localisées pour combler les rides et les pertes de volume, que ce soit sur le visage (lèvres, pommettes, cernes creux, tempes) ou les mains.

Comment l’acide hyaluronique agit-il sous la peau ?

L’acide hyaluronique est une substance fortement hydrophile, c’est-à-dire qu’elle est capable de capter et de retenir un grand nombre de molécules d’eau. C’est ce phénomène de rétention d’eau qui confère à l’acide hyaluronique son effet volumateur, dont l’importance est adaptée, par régulation du degré d’hydrophilie (entre autres) du produit injecté, en fonction de l’indication et des zones à traiter. Par exemple, le traitement du cerne repose sur l’utilisation d’un acide hyaluronique peu hydrophile sous peine de créer un effet “poche”.

Deux autres grands propriétés déterminent les modalités d’action de l’acide hyaluronique :

  • Son taux de réticulation ;
  • Son degré de cohésivité.

La réticulation correspond au processus lors duquel les molécules constitutives de l’acide hyaluronique s’agglutinent entre elles. Ainsi, plus un acide hyaluronique est réticulé, plus il prendra une consistance solide, et donc volumatrice. Par exemple le traitement visant la restauration d’un volume très affaissé du visage reposera sur l’utilisation d’un acide hyaluronique hautement réticulé. En revanche, si l’objectif du traitement se limite à une amélioration de la texture cutanée, on utilisera donc un produit faiblement réticulé.

Le degré de cohésivité de l’acide hyaluronique détermine sa stabilité, sa capacité à « rester en place ». Dépendamment des zones traitées et de leurs particularités morpho-anatomiques, l’acide hyaluronique sera susceptible de subir des déformations plus ou moins importantes. Plus il sera cohésif, plus sa résistance à ces déformations sera grande, et donc son résultat durable.

A partir de quel âge est-il recommandé d’avoir ses premières injections ?

Toute personne majeure peut bénéficier d’une injection d’acide hyaluronique. Dès lors, il n’y a d’autre règle que le besoin ressenti par chacun. En effet, les bienfaits de l’acide hyaluronique ne se limitent pas à la correction d’altérations existantes (rides, affaissement des reliefs faciaux…), mais concernent aussi la qualité générale de la peau, avec un effet préventif sur le vieillissement cutané. Recevoir une injection d’acide hyaluronique à 20 ans – si tant est, bien sûr, qu’on en ressent le besoin –, n’est donc nullement dénué de sens et offre à la peau une plus grande résistance aux effets du vieillissement. En somme, tout dépend de ce dont chacun a besoin dans le cadre de sa quête du bien-être.

Toutefois, d’autres traitements peuvent être réalisés en amont, tels que le mésolift, le photorajeunissement, la radiofréquence ou l’Hydrafacial. Il est également possible de bénéficier d’une cosmétique médicale adaptée, qu’elle soit effectuée en complément ou non.

Comment choisir les zones où se faire injecter de l’acide hyaluronique ?

Chaque visage présente ses particularités anatomiques et marque les effets du vieillissement physiologique d’une manière qui lui est propre. C’est pourquoi le docteur Aimé propose des solutions sur mesure, adaptées aussi bien aux caractéristiques cutanées du patient qu’aux spécificités propres aux différentes zones d’injection traitables, elles-même pouvant nécessiter le recours à un certain acide hyaluronique.

Le savoir-faire du docteur Aimé repose sur une expertise reconnue depuis plus de 18 ans, laquelle lui permet de déterminer avec précision quel produit utiliser selon la zone à traiter et comment adapter la technique d’injection de sorte à garantir la meilleure intégration possible de l’acide hyaluronique dans l’organisme. La maîtrise de ces subtilités est garante d’une prise en charge adaptée au cas par cas, pour des résultats optimaux.

Cet article vous a plus ? Partagez-le :

Commentaires

Prise de rendez-vous

Consultez notre plan d’accès et nos indications pour vous rendre à notre cabinet

CONSULTER